Bénéficiez de la LIVRAISON GRATUITE pour toute commande en Suisse supérieure à 50 CHF

Panier

Votre panier est vide

Continuer vos achats

Les rayons du soleil sont-ils plus agressifs à la plage ou à la montagne ?

Les rayons du soleil sont-ils plus agressifs à la plage ou à la montagne ?

Alors, où obtiendriez-vous un coup de soleil plus grave, à la plage ou à la montagnes ?
Découvrons-le. Avez-vous même besoin de mettre de la crème solaire à l'endroit où les rayons UV sont moins intenses ?

 

La réponse est oui ! Vous devez appliquer de la crème solaire où que vous soyez (Heerfordt, Torsnes, Philipsen et Wulf, 2021). Et la règle d'or devrait être une demi-cuillère à café pour votre visage et votre cou avec une réapplication toutes les 2 heures.

 

Mais où les rayons du soleil sont-ils les plus agressifs ? Plage ou montagne ?

 

Selon une étude menée par Ronald O. Perelman avec le département de dermatologie de la faculté de médecine de l'Université de New York, pour chaque 1000 pieds (= 304m) d'altitude que vous montez, vous constaterez une augmentation de 8 à 10 % de l'intensité ultraviolette. Cela signifie donc que si vous vous trouvez à environ 7 000 pieds d'altitude (= 2133m), vous êtes exposé à près de 70 % de rayons de soleil en plus que si vous étiez au niveau de la mer.

 

Dans une étude, « les taux d'incidence de mélanome pour les habitants autrichiens vivant à des altitudes plus élevées ont augmenté jusqu'à 30 % par 100m d'altitude » (Schrempf et al., 2021). Cette recherche étudie également l'effet de la neige sur l'incidence du cancer de la peau. Les surfaces couvertes de neige provoquent une augmentation ascendante du rayonnement UV. (L'exposition multidirectionnelle aux UV est-elle responsable de l'augmentation de la prévalence du mélanome avec l'altitude ? 2016).

L'augmentation de l'exposition aux UV due à la neige est due au fait que les particules de neige reflètent la plupart des rayons du soleil.

Donc oui ! Les rayons du soleil sont plus agressifs en montagne qu'à la plage.

 

Mais pourquoi cela ?

 

 C'est parce que plus on monte, moins il y a d'atmosphère pour que les rayons du soleil soient filtrés. Certains rayons solaires sont réfléchis dans l'espace chaque fois qu'ils frappent des particules dans l'atmosphère. Selon Schrempf et al., (2021), les rayons solaires peuvent également être dispersés et absorbés, diminuant ainsi le nombre de rayons solaires atteignant la surface de la terre.

 

Que faire pour réduire les dégâts du soleil en montagne ?

 

Selon les recherches, "la crème solaire doit être appliquée deux fois avant l'exposition au soleil, surtout avant une exposition intense" (Sunscreen Use Optimized by Two Consecutive Applications, 2018).

Inutile de dire que vous devez réappliquer un écran solaire toutes les 2 heures pour obtenir une protection maximale.

 

Quelle crème solaire privilégier ?

 

Choisissez une crème solaire SPF30 ou supérieur.

Choisissez une crème solaire large spectre

Choisissez une crème solaire résistant à l'eau

Chez Sea You Sun, nous offrons uniquement des crèmes solaires à large spectre qui protègent efficacement contre les UVA & UVB pour lutter contre les coups de soleil, le vieillissement prématuré de la peau et les maladies de la peau. Nous proposons également des protections solaires véganes, biologiques et respectueuses de l'environnement pour correspondre à vos préoccupations and avoir un impact limité sur l'environnement.

Jeter un coup d'oeil à notre large choix de crèmes solaires et trouver la votre.

Pour une protection supplémentaire de la peau, vous devriez porter un chapeau. Le moyen le plus approuvé par les dermatologues est de vous couvrir autant que possible avec vos vêtements (Heerfordt, Torsnes, Philipsen et Wulf, 2021). Des vêtements de protection UV sont également disponibles sur le marché.

 

 

Les références

Heerfordt, I., Torsnes, L., Philipsen, P. et Wulf, H., 2021. Utilisation de la crème solaire optimisée par deux applications consécutives. [en ligne] PLOS ONE. Disponible à: [Consulté le 20 septembre 2021].

 

Schrempf, M., Haluza, D., Simic, S., Riechelmann, S., Graw, K. et Seckmeyer, G., 2021. L'exposition multidirectionnelle aux UV est-elle responsable de l'augmentation de la prévalence du mélanome avec l'altitude ? Une hypothèse basée sur des calculs avec un modèle d'exposition humaine en 3D. [en ligne] MDPI. Disponible à: [Consulté le 20 septembre 2021].

 

 

 

Expédition gratuite

A partir de 50 CHF d'achat

Livraison rapide

De 24h à 48h pour les livraisons en Suisse

Paiement 100% sécurisé

Paiements sûrs et sécurisés